Taxes automobile : quelles sont-elles et comment calculer leurs coûts ?

Publié le : 08 mars 20235 mins de lecture

Si vous êtes propriétaire d’une voiture en France, vous savez que les taxes peuvent rapidement augmenter le coût de votre véhicule. Dans cet article, vous découvrirez les différentes taxes automobiles et comment elles sont calculées. Vous apprendrez comment réduire ces taxes et les démarches administratives à suivre. Si vous envisagez d’acheter une voiture, vous pouvez vous renseigner sur les taux d’intérêt compétitifs de votre prêt pour économiser sur le financement de votre voiture.

Les différentes taxes sur les voitures

La taxe sur les certificats d’immatriculation

La taxe sur les certificats d’immatriculation, auparavant appelée taxe régionale, est payable lors de l’enregistrement d’un nouveau véhicule en France ou lors du renouvellement de l’immatriculation d’un véhicule déjà enregistré en France. Cette taxe est calculée en fonction de la puissance fiscale de la voiture, qui est indiquée sur la carte grise. La puissance fiscale d’un véhicule est déterminée par plusieurs facteurs tels que la taille et la puissance du moteur. Le taux de cette taxe varie d’une région à l’autre et peut-être consulté sur le site internet de la préfecture.

La taxe CO2

La taxe CO2 est une taxe liée aux émissions de dioxyde de carbone d’un véhicule. Elle doit être payée lors de l’enregistrement ou du renouvellement de l’immatriculation d’une voiture neuve, ou lors de l’importation d’une voiture depuis l’étranger. Le montant de cette taxe est calculé sur la base des émissions de dioxyde de carbone du véhicule, mesurées en grammes par kilomètre. Ainsi, plus les émissions de CO2 sont importantes, plus la taxe est élevée.

La taxe sur les véhicules de société

La taxe sur les véhicules de société est applicable aux entreprises qui mettent des véhicules à la disposition de leurs employés. Cette taxe est basée sur la valeur du véhicule et doit être payée chaque année. La valeur du véhicule est déterminée par l’administration fiscale et prend en compte le modèle, l’année de fabrication et les options du véhicule. Les entreprises peuvent réduire le montant de cette taxe en choisissant des véhicules moins chers ou moins polluants.

Comment calculer la taxe sur le certificat d’immatriculation ?

Les critères de calcul

Le montant de la taxe sur le certificat d’immatriculation dépend de plusieurs critères, notamment la puissance fiscale du véhicule, la région dans laquelle il est immatriculé et l’âge du véhicule. Le calcul se fait en multipliant la puissance fiscale du véhicule par le taux d’imposition de la région dans laquelle il est immatriculé. Les véhicules âgés de plus de dix ans bénéficient d’une réduction de 50%.

Les réductions possibles

Il existe plusieurs réductions possibles pour la taxe sur le certificat d’immatriculation. Les véhicules fonctionnant à l’électricité ou au gaz naturel sont exonérés de cette taxe. Les véhicules hybrides bénéficient d’une réduction importante. Les véhicules âgés de plus de dix ans bénéficient d’une réduction de 50 %. Enfin, les personnes handicapées peuvent bénéficier d’une exonération totale ou partielle de cette taxe.

Les démarches administratives à suivre

Pour calculer et payer la taxe sur le certificat d’immatriculation, vous devez vous rendre à la préfecture ou sur le site internet de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS). Vous avez la possibilité de faire cette démarche en ligne sur le site internet du ministère de l’Intérieur. Si vous bénéficiez d’une réduction ou d’une exonération de cette taxe, vous devez fournir les justificatifs nécessaires lors de votre demande d’immatriculation.

Pour réduire la taxe sur les véhicules de société, les entreprises peuvent choisir des voitures moins chères ou moins polluantes.

Plan du site